“Two possibilities exist: either we are alone in the Universe or we are not. Both are equally terrifying.”

― Arthur C. Clarke

20091222

Song Lyrics

20091205

PENDANT QU'ON EXISTE...

Hier soir en quittant le resto, je m’engage dans une petite rue et me retrouve coincé derrière une benne à ordures. Prenant mon mal en patience, j’avance à ?/*&/?$% kilomètres heure et me résigne à observer le travail de l’éboueur qui courre derrière le camion en y projetant les détritus de mes contemporains.

Voilà un boulot qui garde en forme ! Par contre, la conscience sociale n’est visiblement pas un pré requis pour obtenir ce type d’emploi. Le mec semble prendre un malin plaisir, une fois les poubelles de plastiques vidées de leurs contenus, à les rendre au trottoir via une trajectoire parabolique imprécise dont l’amplitude et la vélocité ne sont pas sans rappeler certains numéros de haute voltige du Cirque du Soleil.

Coincé derrière ces nobles cols bleus municipaux, j’admire les triples vrilles et autres saltos arrière des contenants Rubbermaid et, question de tromper l’ennui, je tente de prédire où elles finiront leur course et quels objets elles percuteront sur leur parcours. Je vous jure qu’il eut été aussi facile pour le vidangeur de simplement reposer les poubelles verticalement, doucement, sur le bord de la rue. Apparemment, c’aurait été moins l’fun…

Un incident, cependant, est venu assombrir ma contemplation méditative de ces activités ordurières : c’est lorsque le vaillant éboueur a, sans sourciller, foutus des sacs de recyclage dans le camion avant d’abaisser le levier activant le compresseur. Songeur, je sentis une sournoise amertume m’envahir en regardant les contenants de plastiques, journaux et autres pièces cartonnées être impitoyablement broyées parmi des immondices dégoulinants de « jus de vidange ».

La planète n’est pas encore sauvée.

20091129

20091128

PARTIE

Je suis rentré tard du boulot. Ma Lily sautait de joie dans sa cage, comme chaque soir… comme si mon arrivée représentait la plus belle chose au monde. Je l’air amenée dehors, qu’elle fasse son petit pipo. Après, je suis allé préparer son bain tandis qu’elle se ruait gloutonnement sur ses croquettes.

Je l’ai lavée longtemps, affectueusement, qu’elle soit toute belle en ce dernier soir de nous deux. J’ai pleuré en la séchant. Oui, cet homme en début de quarantaine a versé des larmes de tristesse… des larmes de douleurs, d’amertume et de regrets.

J’ai préparé toutes ses petites affaires… sa gamelle, ses biscuits, sa laisse, son panier… j’ai nettoyé sa cage. J’ai tout mis dans des sacs. Sa brosse, son carnet de vaccination. Toute sa petite vie empaquetée, prête pour son départ. Un nouveau départ.

Elle était toute folle ce soir. Hyperactive. Assoiffée de jeux, d’espiègleries. Elle ne se doutait de rien du tout. Je l’ai prise dans mes bras et l’ai apportée moi-même dans l’auto de sa nouvelle famille. Je sais qu’elle serait bien là-bas. Je ne l’aurai pas laissé partir sans ça.

La maison est incroyablement calme.

Vide.

Je viens d’aller fumer une cigarette. Mon regard tombe sur un jouet crasseux abandonné dans la cour. Sa poule qu’elle adorait tant et tellement qu’il lui manque une patte et qu’elle ne fait plus cot-cot depuis une sapré bout de temps… À regarder ce jouet inerte, je mesure davantage l’absence de l’affectueuse petite bête.

Ce soir il pleut et c’est con mais j’ai mal au bonheur.

20091124

C'EST UN SCANDALE !!!

Observez ces quatre photos et vous serez scandalisés tout comme moi !

Comment des personnes sensées peuvent-elles en arriver là ?



Cela parait invraisemblable ! ...



Vous feriez ça, vous ?



Moi, je ne comprends pas...



Je ne comprends pas… qu'on puisse boire un Jack Daniel's avec du coca !!!

C'est HONTEUX !
Un JACK DANIEL'S se boit SEC, sans glace!

20091101

EXOGENESIS SYMPHONY

Voici un petit cadeau pour vous.

Savourez...

20091031

JOYEUSE FÊTE DES DENTISTES !








PRÉSENT

Hier soir, la toute dernière feuille est tombée de l'érable derrière chez moi. Ça m'a fait tout drôle. Je me suis demandé si je ne souffrais pas d'un accès subit de morosité ou de nostalgie, puis j'ai tout simplement réalisé que c'était la première fois de ma vie que je prenais le temps de m'intéresser à ces petits détails.

20090913

CACA IMMACULÉ

Moi, vous me connaissez ? J'addDDDore me faire prendre pour un con. Surtout par les publicistes.

Ces temps-ci, à la radio, c'est la compagnie de LA VOITURE DU PEUPLE qui me fait nettement chier. Volkswagen nous rabat les oreilles à qui mieux mieux avec sa nouvelle Jetta TDI à diesel propre et moi, ça me gonfle.

Écoute, Ducon, libre à toi d'appeler ça du diesel moins sale si ça te tente. Autant que tu voudras. Mais ton diesel, mec, il est sale. Il pollue, il salit, il encrasse, il empeste, il effet-de-serre à tout va.

Diesel moins sale.

Pas diesel propre.

Verstanden ?

Maintenant, vas refaire ta pub de merde.

20090907

FAN ART

L'une des choses que j'ai toujours aimé faire sur la toile, c'est chercher au hasard des images intéressantes, surprenantes, inspirantes. C'est souvent chez les fans -les talentueux, s'entend- qu'on trouve certaines des meilleures oeuvres.

Les "fan arts" sont des pièces (des dessins la majorité du temps) créées par des gens comme vous et moi (ok, plutôt comme moi, mais ne blessons personne). J'ai voulu vous en offrir certaines parmi mes favorites, c'est pourquoi je lance aujourd'hui la catégorie "fan art" sur les Pensées Éparses. Chaque fois que ce sera possible, je mentionnerai le nom de l'auteur.





Avouez que Velma ne vous avait pas laissé de souvenir aussi vif dans les épisodes de Scoobidoo!


Autre regard sur les Simpson...


Celle-ci aurait pu s'intituler "Looking for trouble" ou encore "Deathwish"


Encore une perle par spacecoyote... Reconnaissez-vous Side Show Bob ?

20090905

SI VOUS ÊTES EN TRAIN DE VOUS FAIRE TUER, FAITES LE "1"

Légendes urbaines ? Non. Ça arrive pour vrai...

― 9-1-1 puis-je vous aider ?

Bonjour madame. Mon nom est [censuré pour pas me faire arracher mes vêtements sur la rue] et je travaille chez [censuré parce que je tiens à ma réputation]. J'appelle parce que je viens de recevoir des menaces de mort.

En personne ou par téléphone ?

Par téléphone.

C'est un de vos clients ?

Oui, c'est ça. J'ignore s'il est sérieux ou pas mais il a un historique assez chargé et notre compagnie ne veut pas prendre de chance avec ça.

D'accord. Donnez-moi votre nom et votre numéro de téléphone. Un enquêteur de la Police de Montréal va communiquer avec vous pour faire un rapport.

Quand ?

Dans les prochains jours ouvrables.

∆ ∆ ∆ ∆ ∆


Textuel, public en délire. Le 9-1-1 ne m'a jamais demandé la moindre information sur la personne ayant proférées les menaces, ni quoi que ce soit sur la nature des menaces en questions.

On va me recontacter dans les prochaines jours ouvrables. D'ici-là, je suis prié de ne pas me laisser trucider.

20090823

Les hommes ont dit merde à Dieu. À Sa création, ils ont imposé la leur. Et ainsi, peu à peu, ils s'emparent de la planète, puis du cosmos, les affreux pique-assiette. Ils se mouchent dans la nappe, mettent les pieds sur la table, se chauffent avec le bois de la commode Louis-Chose.

Qu'à force de la bricoler, cette pauvre planète Terre, tu vas voir, Gaspar! Elle te leur claquera dans les pognes, kif un ballon rouge: ploum! Et il pleuvra des petits bonhommes sidérés dans les espaces intersidéraux, comme sur les toiles de Magritte ! Je me marre d'avance !

— SAN-ANTONIO —

20090601

20090525

PAUVRES P'TITS CONS

Et le bal de la déresponsabilisation continue...

Ce midi, il m'a fallut tout mon self-control pour ne pas cracher ma salade pâtes-et-thon sur l'écran de mon moniteur. C'est en lisant un article de cyberpresse intitulé «Un mauvais coup qui a mal tourné» que j'ai failli m'étouffer.

Vous savez de quoi je parle... La semaine dernière, trois ados se sont (de façon très responsable, nul doute) saoulé la gueule à la bière avant d'aller agresser une vieille dame. Pour les quelques billets que contenait son sac-à-main, les jeunes cons ont expédié la dame de 67 ans ad patres.

Dans l'article, un copain des trois assassins déplore l'incident de la façon suivante:

"Si elle avait juste donné sa sacoche, elle ne serait pas morte."

Réalisez-vous l'énormité de cette déclaration? Non, mais, je rêve? Dans quel sorte de putain de monde malade vit-on ?!?

Et si...

Et si les trois caves ne s'étaient pas dévissés d'aplomb ?

Et si les trois glands ne s'en étaient pas lâchement pris à une vieille dame attendant l'autobus?

Non. C'est sa faute à elle. Vielle conne. L'avait qu'à lâcher son blé. Point final. Comme ça, elle n'aurait perdu que ses maigres sous et ne serait que restée traumatisée à vie par l'agression. L'aurait eu qu'à jeûner jusqu'à son prochain chèque de pension. Les trois braves gentlemen s'en serait sortis sans représailles et, enorgueillis par cette rude bataille bravement gagnée, se seraient empressés de recommencer avec la prochaine personne vulnérable qu'ils auraient croisée sur leur chemin.

Savez-vous quoi? Nous, la race humaine, on me fait gerber.

20090517

J'ME FA RIRE

Un de mes bons chums m'appelle cet après-midi.  Au timbre de sa voix, je sais immédiatement qu'il a du gratiné à m'annoncer.

MOI : Qu'est-ce qui t'arrive ?  À t'entendre, tu as:

1) gagné au 6/49, ou
2) ta blonde est enceinte, ou
3) tu déménages dans mon coin.

LUI : Ma blonde est enceinte!

MOI : Sérieux ?

LUI : Ben oui!

MOI : De qui ?

Il s'esclaffe à l'autre bout du fil.

MOI : J'te jure, mec, j'ai rien à voir là-dedans !


20090516

450

Depuis que j'ai quitté le nid maternel à l'âge de 18 ans, je n'avais connu que les joies de la brique et du béton tarifés mensuellement. Bercé par la douce mélopée de voisins dont le savoir-vivre est inversement proportionnel à leur débilité, je vivotais, confiant en la quiétude que me garantissait ma série de chèques de loyer post-datés.

Une serrure gèle? Appelle le proprio. Un robinet goutte? Appelle le proprio. Il fait trop chaud? Trop froid? Trop humide? La peinture a jauni?

Appelle le proprio.

Tout cela a changé désormais. Aujourd'hui, j'ai grandi. J'ai gagné en maturité (pour peu que la maturité d'un homme soit proportionnelle à son tour de taille), en sagesse (yeah, right!) et en audace. Je suis donc devenu propriétaire.

Un 450. Un vrâ !

La peste soit des sceptiques de tous acabits, ces hausseurs d'épaules, ces souleveurs de sourcils dégoulinants de doute devant les prétentions banlieusardes d'un mec tapissé "citadin" mur à mur.

Fort de mes convictions et armé du peu de pécule qui subsiste de mon RAP après que les banques, courtiers, notaires, fonctionnaires et autres assureurs s'y soient servis, je me suis donc présenté samedi dernier chez Pneu Canadien, fermement décidé à acquérir l'élément indispensable au bonheur de tout être vivant au sud du St-Laurent: une tondeuse!

Conférence au sommet avec la Perle, debouts devant une rangée de rutillantes machines vertes, rouges ou noires.

MOI: Check celle-là, chérie!

LA PERLE: Ayoye! Tu la trouves pas un peu chère?

MOI: J'ai pas envie d'en racheter une autre dans 5 ans. J'veux une tondeuse fiable qui va me durer longtemps.

LA PERLE: Ok, mais regarde celles-là, là-bas, elles sont belles aussi, pis bin moins chères...

* belles! BELLES !!! *

MOI: C'est pas le look qui m'intéresse, c'est ce qu'elle fait. Celle-ci est auto-tractée.

LA PERLE: Mais elle est deux cents piasses de plus. On a-tu vraiment besoin de ça?

MOI: R'garde... c'est moi qui vais être pogné pour la passer ou c'est toi ?

LA PERLE (ton mielleux): C'est toi mon amour...

MOI: Faque elle va être auto-tractée! J'me tape pas la pente d'en avant à la graisse de coudes!

LA PERLE: Check ici! Elle est auto tractée, celle-là. Pis moins chère que l'autre.

MOI: J'connais pas cette marque. L'autre a un monteur Honda. Ça, j'ai confiance.

Bref... nous sommes sortis de chez Canadian Tirelire 15 minutes plus tard, propriétaires d'une Troy-Built auto-tractée à moteur Honda qui nous a coûté au-dessus de $500 avec les taxes.

Je vous épargne l'aventure (car c'en fut une!) qui consistait à faire entrer une boîte de carton contenant une tondeuse à essence dans une Toyota Corolla. Sachez simplement que j'ai bien fait de prendre le modèle avec la lame de 21 pouces et pas celui avec la lame de 22 pouces.

Sur le trajet du retour:

MOI: Merde.

LA PERLE: Quoi?

MOI: J'ai pas de jerican.

LA PERLE: De quoi?

MOI: J'ai pas de bidon!

LA PERLE: Ah, pour l'essence? On aurait dû en acheter un chez Canadian Tire...

MOI: 'fectivement.

Retour à la maison avec le précieux outil. Mais je ne l'essayerai pas aujourd'hui: il pleut.

Le lendemain dimanche: il pleut. J'en profite pour dégoter un jerican et pour me farcir LES guides de l'utilisateur: Un de Troy-Built pour la tondeuse, et un de Honda pour le moteur.

Mercredi, les enfants sont sortis. La Perle me fait remarquer que c'est notre premier moment de totale intimité depuis 8 semaines. Je juge le moment judicieux pour essayer ma nouvelle tondeuse.

Je la remplis d'huile (pas trop; jusqu'à la ligne!) et d'essence. J'ouvre le robinet d'accès de l'essence au moteur.

J'actionne le choke. J'abaisse la barre de contrôle du moteur et je tire sur la corde.

Rien.

Bah, pas de panique. Elle est neuve. Elle est froide. Donnons le temps à l'huile de s'insérer partout.

J'actionne à nouveau le choke. J'abaisse la barre de contrôle du moteur et je tire encore une fois sur la corde.

Ça part. Coooooooool.

Sauf que ça fait vvvvvrrrrrr-vrrrrrrrr-vrrrrrrr pout pout pout. Pis ça arrête.

Je recrinque. Pis je recrinque.

Asti, le choke.

Je remets le choke. Mais cette patente là se replace aussitot que je touche à la barre de contrôle du moteur. Faut que j'me grouille de crinquer.

La tondeuse repars. J'attends, sceptique.

Vrrrrrr- Vrrrrrr- Vrrrrrr poutpoutpout teuf.

Sacrameeeeeeeeeent.

Je crinque. Je recrinque. Je rerecrinque asti.

Shit, le choke.

J'mets l'choke j'pèse sua barre pis j'te crinque ça encore 3-4 coups saint simonack.

Fuck you, à part pas.

J'm'assoie dans l'herbe (la bitch d'herbe trop longue), je me masse l'épaule, essuie la transpiration de mon front d'un revers de gant, pis je recommence à lire les tabarnack de User Guides à marde.

Après deux autres shots de vrrr-vrrr-poutpout-étouffe, suivies de quarante-douze crinquages de corde, j'ai r'câlissé l'ostie de tas de bouette dans l'cabanon, me suis écrié: "ah, pis qu'à mange d'la marde!!!" et suis rentré bredouille et full-fru.

La perle a eu la présence d'esprit d'attendre que je sois calmé avant de me demander si:
- j'avais bien mis de l'essence
- j'avais bien mis de l'huile
- j'avais bien le LE user guide
- j'avais bien fait le tour de la tondeuse à la recherche d'un piton quelconque sur lequel appuyer pour régler tous mes problèmes.

Mon regard style "panne de courant dans le fond d'une mine de charbon par une nuit sans lune" a suffit, je n'ai pas eu à articuler une syllabe.

On a changé de sujet.

Ce soir, j'ai ressorti ma tondeuse. Je me suis dit qu'après 48 heures, l'huile avait bin dû avoir le temps de couler partout. Tentons un nouvel essai.

Je mets le choke, j'appuis sur la barre de contrôle du moteur, je crinque.

La tondeuse part. J'attends.

Vrrrr-vrrrrr-vrrrrr-poutpout-étouffe.

Par acquit de conscience, je décide de m'assurer que rien ne coince en-dessous. Je ferme donc l'arrivée d'essence (évitons les accidents malheureux) et je check en-dessous: rien.

J'me réessaye: choke-barre-crinque.

VRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

All right !!! Let's go mognonk! On est en wéture! Woooo-Hooooo!

Avant d'attaquer la crisse de p'louse, je prends quand même une seconde pour me demander comment ça s'fait que là, a marche ?!?

Le robinet.

Le robinet d'essence était à "Ouvert" quand j'ai sortis la tondeuse de sa boîte. Moi j'étais sûr qu'il était fermé. Faque j'l'avais fermé en croyant l'ouvrir.

En clair, mes drôles, votre tondeuse fonctionnera toujours mieux si le gaz se rend au moteur.

Ma blonde, championne des solutions trouvées quand le problème est réglé, m'a affirmé par la suite qu'elle était convaincue que ça devait être quelque chose du genre, le problème.

'nuff said.

20090402

DILBERT



:o)

20090401

:o)

20090331

DILBERT

20090326

UN DES JOURS LES PLUS IMPORTANTS DE MA VIE

Cet après-midi, je passe chez le notaire pour l'achat de ma maison.

Ça fait deux jours que je ne dors pratiquement pas.

J'ai hââââÂÂÂÂTTTTTTTEEEEE !!!!

20090325

NEWS

Je sais, je vous délaisse.

Mon nouveau boulot m'accapare beaucoup. Remarquez que ça n'est pas négatif. J'adore ça et y'avait longtemps que je n'avais pas été aussi enthousiaste au travail.

Et puis y'a la maison... Couraillage d'hypothèque, d'assurance-habitation, d'assurance-hypothèque, de notaire, paquetage de boîtes — j'emporte quoi? je jette quoi? je vends quoi? C'est dingue ce que j'ai accumulé comme matos depuis 8 ans!

Dans mes temps libres, je m'abîme à mort dans mes univers virtuels de prédilection. Ma nouvelle XBox — rouge! — ne refroidit pas. J'ai pratiquement pas encore touché à Resident Evil 5 et pendant ce temps-là, le nouvel expansion pack de Fallout 3 vient de sortir :oP

Je n'ai pas abandonné l'idée de remettre mon blog sur ses rails; de revenir à mes posts quasi-quotidiens. Mais faudra patienter un peu.

Et puis vous me manquez terriblement.

Demain, je passe chez le notaire. Ayez une pensée pour moi :o) J'ignore ce que la vie me réserve mais une chose est sûre, ce sera un moment-charnière.

I'm sorry to have taken so long
It must have been a bitch while I was gone
You mind if I sit down for a while
You'll reacquaint yourself with my style
— KISS, 100,000 Years —

DILBERT

20090311

DILBERT

20090310

DILBERT









20090309

DILBERT

20090308

FRANK'S FISHING SHOW

Avec le retour prochain de la belle saison, mettons-nous dans l'ambiance...

video

20090226

NHL 09

Papa à fiston:

— Chéri, y'est dix heure moins quart! Lâche la XBox pis vas te coucher!

— Ah, est-ce que je peux finir ma game, avant? J'ai pas d'école demain!

— T'es en quelle période?

— Troisième!

— Hmm... fais ça vite!

— YEAAAAAHHH ! Hat trick!

— Bravo! Maintenant, vas faire un Hat Trick avec ta brosse à dent, pis après t'iras scorer dans un lit désert!

LET'S GET SOME SHOES! BETCH...

Mwahaha! Allez, c'est l'heure de se bidonner un p'tit coup! :oD

WANT



I'm always wanting more
Anything I haven't got
Everything
I want it all
I just can't stop
Planning all my days away
But never finding ways to stay
Or ever feel enough today
Tomorrow must be more
Drink more dreams more bed more drugs
More lust more lies more head more love
More fear more fun more pain more flesh
More stars more smiles more fame more sex
But however hard I want
I know deep down inside
I'll never really get more hope
Or any more time
Any more time
Any more time
Any more time

I want the sky to fall in
I want lightning and thunder
I want blood instead of rain
I want the world to make me wonder
I want to walk on water
Take a trip to the moon
Give me all this and give me it soon
More drink more dreams more drugs
More lust more lies more love
But however hard I want
I know deep down inside
I'll never really get more hope
Or any more time
Any more time
Any more time
Any more time

— The Cure, Want —

THE SNAKEPIT



Well we're a mile under the ground
And I'm thinking that it's Christmas
And I'm kissing you hard
Like I've got very important business
And no-one knows
And no-one sees us
Because they're drinking themselves senseless
And I'm writhing
And I'm writhing
And I'm writhing in the snakepit

Well I'm out in a car
And it's just full of stupid girls
And I've forgotten how to speak
And I just can't remember a word
And my eyes feel like they're bursting
And they're splitting like plums
And I'm writhing
And I'm writhing
And I'm writhing in the snakepit

— The Cure, The Snakepit —



Pour ZZ :)

20090225

VOYEUR VIRTUEL

Cette fois-ci, je vous propose des images trouvées avec un de mes "mots-fétiches":
Réalité

























L'image ci-dessous accompagnait un texte sur la télé-réalité.

LA DETTE DU QUÉBEC